Rechercher sur le site Internet
avec


Membre du

Groupement Archéologique de Seine-et-Marne


Imprimer cette pageAjouter cette page dans vos favoris Faire de ce site votre page de démarrageEnvoyer un courriel

Nombre de visiteurs :

compteur

Liens :



Ce site est référencé sur

Visitez le site portail sur la Seine et Marne

COPYRIGHTS ET DROITS D'AUTEUR

Accueil / Archéologie >>
Police d'écran normal Agrandir la police à l'écran

Modifiée le 18/02/2015

Archéologie

Le mot «archéologie» vient du grec arkhaïos (ancien) et logos (science).

Elle est une science qui consiste à étudier les civilisations de la préhistoire à nos jours.

Elle s’appuie sur la mise au jour d’un ensemble de matériels enfouis (objets, outils, ossements, pièces de monnaie, poterie, constructions diverses etc.).

L’archéologie dispose de plusieurs outils pour étudier les éléments qui sont parvenus jusqu’à nous. Les fouilles sont une des principales activités sources d’informations. Mais il existe aussi de nombreux travaux de laboratoire qui permettent de préciser certaines découvertes; la technique de datation au carbone 14 par exemple, facilite l’évaluation de l’âge d’un matériau ou d’un organisme.

Toutes ces études vont conduire à une tentative de reconstruction des modes de vie des sociétés passées.

Au Châtelet-en-Brie, les découvertes archéologiques sont plutôt rares.

Pied du clocher dans la sacristie

 

 

Très récemment, en septembre 2009, la mise au jour d’une amenée d’eau du «moulin de l’étang», datant du XIIIe siècle a suscité une certaine émotion (voir article).

 

 

Néanmoins, en 1998, les fouilles menées par les archéologues nationaux, avant le début des travaux de consolidation du clocher de l’église, ont permis l’exhumation de squelettes ou de céramiques fort anciens.

 
canal d’amenée d’eau, paroi côté droit
 

 

En 1999, la découverte fortuite, au Traveteau, d’un trou «ouvragé», a laissé un moment libre cours à l’imagination des uns et des autres.

En effet, ce qui était supposé être un tunnel allant du château saint Gemmes de Saveteux au château de Blandy-les-Tours, n’était en réalité qu’un trou rempli d’eau.